Bienvenue sur notre site

Retrouvez tous les articles édités en utilisant la case blanche de recherche par mot, en haut et à droite de la page d'accueil (abréviations à éviter ) et n'hésitez pas à nous contacter  !

Dans le menu "Actions/Actus" : nos actions locales et les articles d'actualité nucléaire.

Ci-dessous nos dernières actualités importantes.

 

 

Rapport du Haut comité pour la transparence et l’information sur la sécurité nucléaire sur le cycle du combustible

Le Haut Comité a publié un volumineux rapport sur le cycle du combustible: il fait 101 pages !

En page 97 - Le projet de piscine de stockage centralisée et... pour la 1ère fois "publiquement", un schéma du plan de la future installation !

Et en page 99 et 100 - Informations et communications publiées à destination du public des différents acteurs du cycle du nucléaire : Ministère de la transition écologique et solidaire MTES (rubrique « Energies »), ASN, IRSN, EDF, ORANO (La Hague, Tricastin, Malvési , Melox, réaménagement des anciens sites miniers français) CEA,  ANDRA (projet CIGEO, labo,sites de stockage).
 

Page 98 - Point de vue des trois associations : ACRO (Association pour le Contrôle de la Radio-Activité dans l'Ouest), Greenpeace et France Nature Environnement.

  • Les associations signataires saluent la publication de ce rapport qui fait un bilan sur le combustible nucléaire, son utilisation, traitement et devenir, même s’il reste incomplet. Plusieurs questions sont sans réponse.
  • Il apparaît que moins de 1% des combustibles irradiés sont recyclés actuellement (0,9%) et il est abusif de parler de « cycle » et encore plus de « cycle fermé ». La terminologie « cycle ouvert » pour qualifier l’absence de cycle frise le ridicule. Par ailleurs, plus du tiers des combustibles usés issus des réacteurs à eau pressurisée d’EDF ne sont actuellement pas retraités, quarante ans après le premier déchargement.
  • Le combustible MOX n’est utilisé que dans les réacteurs les plus anciens. Leur arrêt progressif dans les années à venir va entraîner une baisse du retraitement et du taux de recyclage. Comme le rapport n’aborde pas cette évolution, nous demandons la publication complète du rapport « Impact Cycle 2016 » établi par EDF au nom également d’Orano Cycle et de l’Andra et du rapport d’expertise de l’IRSN sur le dossier. Nous regrettons de ne pas avoir été suivis par le Haut comité sur ce sujet.
  • La classification en matières valorisables des combustibles irradiés non traités et de l’uranium de retraitement repose sur une chimère, la génération IV de réacteurs nucléaires refroidis au sodium, un métal qui s’enflamme spontanément à l’air et qui explose dans l’eau. Le concept date des années 1950 et, s’il devait aboutir, aura fait l’objet de plus d’un siècle de recherches et développements. De plus, la puissance du projet de démonstrateur Astrid a été revue à la baisse. Il n’est pas raisonnable de bâtir la politique de gestion des matières et déchets nucléaires français sur cette promesse peu réaliste. Il est indispensable de présenter un plan de gestion alternatif sans génération IV.
  • Il en est de même pour les grands projets structurants, comme le centre d’enfouissement Cigéo, qui fait l’objet de fortes contestations et qui n’est pas encore qualifié. Là encore, il est important de travailler à un plan de gestion alternatif des déchets radioactifs.
  • Le reclassement des matières dites valorisables en déchets radioactifs aura un impact énorme sur la gestion des déchets radioactifs et doit être préparé. Il est interdit de stocker en France des déchets radioactifs d’origine étrangère. Est-ce que les matières valorisables d’origine étrangère devenues déchets seront renvoyées dans leur pays d’origine ?

 

 

Entreposage en piscine ou à sec ? L'IRSN dévoile son rapport.

9 juin 2018 - Lors de la réunion sur le projet de piscine de stockage centralisée de matières nucléaires radioactives du 28 mars organisée par l'IRSN, nous avions appris que la commission parlementaire en cours avait commandé un rapport sur cette question.

C'est chose faite et l'IRSN a l'a dévoilé hier.

Lire le clair et complet  article de Reporterre. 

Ces éléments conditionnent évidemment la décision de la construction d'une piscine de stockage à Belleville (ou ailleurs!?)

https://reporterre.net/L-entreposage-a-sec-des-dechets-nucleaires-est-enfin-envisage-en-France

Le casse-tête international des déchets radioactifs

5 juin 2018 / Andrea Fuori

Enquête en plusieurs volets.

 Le 1er article très complet sur ce problème est paru sur Reporterre.

 

Reportage FR3 Centre sur le projet de gigantesque piscine centralisée de matières radioactives à Belleville (ou ailleurs?)

Le 4 juin, FR3 diffuse ce court reportage où l'on mesure à quel point les retombées financières peuvent peser sur l'acceptation de tels projets. 

Celui-ci a été présenté par EDF et  l'IRSN (Institut de Radioprotection et de Sûreté nucléaire) le 28 mars - lors d'une réunion d' "ouverture à la société civile" - à laquelle nous étions présents. L"implantation définitive n'est pas encore dévoilée, elle ne le sera que lors du dépôt de Demande d'Autorisation de Construction (DAC), au plus tard fin 2020. 

Néanmoins tous les éléments du projet sont en place: capacité de stockage de 10 000Tml (tonnes de métal lourd), pour une durée de 100 ans, essentiellement de Mox usé. Le Mox est un "combustible" fait d'un mélange d'uranium appauvri et de plutonium (extrêmement dangereux et n'existant pas à l'état naturel).

Le Mox usé est si chaud et si radioactif qu'il doit être d'abord entreposé entre 50 à 100 sous eau pour pouvoir ensuite être stocké.

L'ASN devrait donner son avis (favorable ou non) après expertise - d'ici à fin 2018.

https://www.youtube.com/watch?v=q0sKwDhjqtU&feature=youtu.be

Excellent reportage diffusé hier par France 5 dans "le monde en face": 

NUCLEAIRE, L'IMPASSE FRANCAISE!

à visionner ici:

EPR de Flamanville: mise en service encore repoussée! Fermeture de Fessenheim retardée...

1er juin 2018: après l'incroyable vol de 150 cadenas sur les armoires enfermant le système contrôle-commande, le chantier de l'EPR sera encore retardé à cause de 150 soudures à reprendre quasi-intégralement!!!  "

et  son corollaire: la fermeture de Fessenheim, qui n'en peut plus, serait encore reportée!

https://www.sortirdunucleaire.org/EPR-de-Flamanville-il-faut-stopper-la-fuite-en

 

Belleville 2 : classé 1er au "hit parade" des réacteurs présentant le plus d'anomalies génériques !

 31 mai 2018: Si vous regardez l'audition de Bernard Laponche à la Commission Parlementaire sur la sûreté nucléaire (à partir de la 12ème mn), vous apprendrez que le réacteur français qui - sur les 58 existants - présente le plus d'anomalies génériques... est.... Belleville 2. 
Bravo et toutes nos félicitations

 

Centrale de Chinon et son directeur condamnés en appel pour une quinzaine d'infractions, à quand pour Belleville et ses 46 infractions ?

29 mai 2018: EDF et le directeur de Chinon avaient été condamnés en 1ère instance. Ils ont fait appel. La cour d'appel d'Orléans confirme la condamnation: 7500€ d'amende pour EDF et 1750€ pour son directeur.
 
 

Maintien de la surveillance renforcée de la centrale de Belleville sur Loire

L'ASN, lors de sa conférence de presse régionale qui s'est tenue le 30 mai à Orléans a annoncé le maintien de la surveillance renforcée qu'elle compte encore exercer, tout au long de 2018, sur le site de Belleville sur Loire (voir article).
Pour mémoire, le groupe local SDN Berry-Giennois-Puisaye a déposé, conjointement avec le Réseau Sortir Du Nucléaire, le 20 octobre dernier... une plainte contre  EDF et le directeur de la centrale... pour pas moins de  46 infractions à la réglementation environnementale et nucléaire.
Pas de  nouvelles, pour le moment, de cette démarche auprès du procureur de Bourges. Il semblerait que l'enquête soit en cours et qu'une audition ait été réalisée en mars dernier par la police judiciaire.

SDN BGP

Tract d'information :  Un dépôt géant de matières irradiées à Belleville sur Loire ?

Nous avons réalisé un tract d'information sur ce projet de centre de stockage de matières irradiées à Belleville.

Vous pouvez vous en procurer. Contactez-nous!

 

3 pétitions à signer contre le projet de bassins de stockage de matières irradiées à Belleville sur Loire

Le Collectif citoyen ADN Belleville : " STOP au projet de décharge nucléaire à Belleville sur Loire" (2 695 personnes ont déjà signé)

Le groupe EELV région Centre Val de Loire : "Non à une poubelle nucléaire géante - Ni à Belleville-sur-Loire ni ailleurs": (2 214 ont signé)

Cyberacteurs :  "Projet de décharge nucléaire Ni à Belleville sur Loire Ni ailleurs"

 

On continue à parler de la mobilisation antinucléaire à Belleville contre ce projet de piscine -dépotoir :

https://reporterre.net/De-Bure-a-Belleville-sur-Loire-la-mobilisation-contre-les-dechets-nucleaires-s#nb_2A

 

Stockage en bassins à Belleville sur Loire :  un deuxième centre comme celui de La Hague ?

Article du Berry républicain du 17 mai 2018

Nucléaire : piscine de Belleville/Loire et Nicolas Hulot

Un article synthétique sur ce projet EDF à Belleville (localisation non encore confirmee)

www.magcentre.fr

   Le Berry du 16 05 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Compte-rendu du Week-end "Tchernoville sur Loire" du 28 avril au 1er mai

Le 28 avril, après notre AG, nous avons sillonné le Printemps de Bourges afin d'informer et tracter sur la question des déchets nucléaires notamment et du projet de piscine de stockage centralisé à Belleville en particulier ainsi que du projet CIGEO à Bure.

Le 29 avril, salle comble pour l'échange qui eut lieu à la Cathédrale Jean Linard sur la question de l'aménagement du territoire et de la transition énergétique. Le débat était alimenté par Philippe Verdier de Virage Energie Centre-Val de Loire qui présentait l'adaptation du scénario Négawatt pour notre région et du travail critique de J-Baptiste Vidalou, notamment sur la notion de "plan". 

Le 30 avril, c'est le Château de St Amand en Puisaye qui a accueilli plus d'une cinquantaine de personnes autour de la question de l'enfouissement des déchets nucléaires en couches géologiques profondes dans le monde entier. Le débat était nourri par l'intervention de Dominique Boutin, pédologue.

Enfin, le 1er mai, nous étions environ 60 ,au plus fort de l'après-midi, rassemblés au pied des tours de Belleville pour commémorer Tchernobyl et échanger dans une ambiance "kermesse" sur "le nucléaire et son monde"  après avoir déambulé avec la piscine-bidon, et les marcheurs arrivés de Puisaye, du pont de Loire à la centrale.

Radioactivité à Bannay ce jour : 0,09 microsievert

Radioactivité à Belleville ce jour : entre 0,14 et 0,23 microsievert

Reportage du 19/20 sur France3 du 1er mai 2018

Tchernoville-sur-Loire : Les antinucléaires au rendez-vous

 

Les déchets nucléaires, parlons-en !

Invité par l'association Sortir du Nucléaire Berry Giennois Puisaye, le physicien B. Laponche  saisit l'actualité du projet de superstockage de  MOX  à Belleville s/Loire pour dresser un portrait de l'exception française : retraitement des matières et déchets radioactifs, stockage, état de nos centrales...

Cette conférence s'inscrit dans un agenda d'actions d'information, de sensibilisation et de mobilisation à l’adresse des populations directement concernées par le fait nucléaire en Loire : Belleville, Dampierre en Burly et St Laurent des Eaux. 

Mais il s’agit plus globalement, de donner à chacun les moyens d’accéder aux données concernant le nucléaire, données souvent partiales et biaisées, afin de s’en faire une idée la plus juste, en âme et conscience.

Il y avait à cette conférence (Boulleret 10 km de la centrale de Belleville), salle comble, environ 300 personne, samedi 21 avril 2018.

 

Le simple droit de savoir n’est pas acquis, la réclamation du débat est un combat permanent, pouvoir dire tout simplement non à tout projet de la logique nucléaire engage des moyens considérables…

 

- Revoir la conférence de Bernard LAPONCHE : Les déchets nucléaires, parlons-en !

 - Le stockage des déchets nucléaires à sec

  - La production de déchets radioactifs dans les scénarios de RTE (Réseau national de Transport d’Electricité) 

Arti cle de "La Croix" du Enfouir les déchets nucléaires, un débat éthique (avec B. laponche)


Article Reporterre du 14 02 2018 - Déchets nucléaires : les piscines de La Hague vont déborder

et celui du  15 02 2018 - Piscine et transport de déchets nucléaires : ça risque gros

 

 

Dépit de la CLI non informée du projet de stockage de déchets nucléaires de Belleville

La CLI de Belleville grogne

Belleville sur Loire : prochaine poubelle nucléaire ?

Tsunami médiatique

2 pétitions à signer qui n'émanent pas de notre groupe et qui viennent de voir le jour :

 

 

Communiqué de presse adressé aux médias

Le 13 fevrier 2018

Nous, populations locales, vivons depuis 30 ans déjà à proximité du seul site atomique actuellement mis sous surveillance renforcée par l'Autorité de Sûreté Nucléaire.
Voici qu'aujourd'hui, nous apprenons que le site de Belleville aurait été choisi pour héberger un stockage géant de déchets radioactifs en « piscine » (l’équivalent de 69 à 93 coeurs usagés de réacteurs). Serait entreposé, notamment, du MOX, combustible utilisé dans certains réacteurs (prévu dans l’hypothétique EPR de Flamanville) et qui est particulièrement dangereux à cause du mélange d'uranium et de plutonium.
La menace sanitaire et environnementale, associée à l’aberration d’une telle concentration de produits dangereux au centre de la France, en amont de la Loire, nous a fait réagir dès l’annonce de l’info.
Ce genre de piscine n’a rien de réjouissant et la température de l’eau doit être maintenue absolument par un refroidissement permanent sous peine de surchauffe et d’emballement radioactif des éléments stockés. DANGER PERMANENT !
Nous nous déclarons fermement opposés à ce projet !

Sortir Du Nucléaire Berry-Giennois-Puisaye
Contact : Daniel Déprez 06 38 01 94 45, Catherine Fumé 06 62 84 13 88,Françoise Pouzet 06 64 33 91 29



Lire aussi l'article de Reporterre

EXCLUSIF - EDF veut construire une piscine géante de déchets nucléaires à Belleville-sur-Loire

EDF et l’ASN réfléchissent dans la plus grande opacité à un nouveau bassin de stockage (une « piscine ») de combustibles usés, brûlants et hautement radioactifs. Reporterre révèle que la centrale de Belleville-sur-Loire, dans le Cher, a été choisie pour les accueillir, et expose le dossier.

Lire l'article du réseau Sortir du Nucléaire

Interview du 14 février de Françoise Pouzet, sur Radiobleu Berry

Interview du 14 février de Catherine Fumé sur Radiobleu Auxerre

 

Journaux télévisés nationaux :

Presse :

Reporterre.net/EXCLUSIF-EDF-veut-construire-une-piscine-geante-de-dechets-nucleaires-a
Francebleu.fr/infos/climat-environnement/selon-reporterre-belleville-loire-pourrait-accueillir-un-des-plus
Leberry.fr/belleville-sur-loire/environnement/centrale-nucleaire-de-belleville/2018/02/13/projet-de-stockag
Leberry.fr/belleville-sur-loire/environnement/2018/02/13/selon-reporterre-un-stockage-de-dechets-nucleai
Lemediatv.fr/articles/une-piscine-de-dechets-nucleaires-en-projet-belleville-sur-loire
Lejdc.fr/belleville-sur-loire/environnement/centrale-nucleaire-de-belleville/2018/02/13/selon-reporterre-un

Liberation.fr/direct/element/edf-veut-construire-une-piscine-de-dechets-radioactifs-a-belleville-sur-loire
Capital.fr/economie-politique/une-piscine-de-dechets-nucleaires-entre-sancerre-et-pouilly-1271661
https://www.youtube.com/watch?v=K-9tDqNKcpE
Facebook.com/reseau.francebleu/posts/2182216148461705
Alvinet.com/similaires/reporterre-stockage-dechets-nucleaires-projet-belleville-sur-loire/43218240

Nouvelles24.venez.fr/nouvelles/une-piscine-de-dechets-nucleaires-entre-sancerre-et-pouilly
Environnement.niooz.fr/exclusif-edf-veut-construire-une-piscine-geante-de-dechets-nucleaires-a-bellevill
Yonnelautre.fr/spip.php?article14063
Lepopulaire.fr/belleville-sur-loire/environnement/centrale-nucleaire-de-belleville/2018/02/13/selon-reporter
https://bitin.fr/caraibe/1538218-exclusif-edf-veut-construire-une.html

Galerie de photos : Page d'accueil